Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog du sculpteur Stéphane Gantelet

fichier/papier/film

177 - Oraison funèbre -----------------------------------------------

Publié le 13 Mars 2016 par Stéphane Gantelet

177 - Oraison funèbre -----------------------------------------------

Un événement s'est produit. Un événement matériel. Un événement qui ne concerne pas à priori mon intégrité mentale ou mon intégrité psychologique. C'est pas un événement sensé modifier ma manière de parler, d’écrire ou de vivre. Ça ne le fait pas vraiment d'ailleurs. Il n’y aurai pas besoin d'en parler. Mais j'ai envie de le faire. Ce qui c'est passé c'est que les deux cartes graphiques qui avaient coutume de travailler ensemble en feux croisé (crossfire en version originale) se sont éteintes à jamais. Pas de quoi écrire une oraison funèbre. Alors j'ai cherché à en commander d'autres. Mais le seul endroit où on en trouve encore du fait de l'âge canonique de ma machine ( 4 ans et demi ) c'est à Shenzhen en Chine. Sauf que le jour ou mes cartes graphiques rendent l'âme alors que je tente de contacter le vendeur, j'apprends par un bandeau sur ebay que le nouvel an Chinois démarre ce jour et qu'en conséquence le magasin est fermé durant les fêtes. Cette intrusion inattendu dans une transaction commercial d'une culture dont j'ignore à peu près tout a modifié l'orbite de ma pensée. Alors, quand j'ai récupéré ma machine un mois plus tard, j'ai récupéré aussi mes vielles cartes éteintes à jamais. Je les regarde. Je les regarde et avant de les jeter pour de bon je me dis que je vais leurs offrir un post sur mon blog. Puisque ce blog est une porte entrouverte sur l'atelier et que mes cartes ont planchées nuit et jour sur à peu près tous mes projets depuis 4 ans elles sont un peu comme l'enclume du maréchal-ferrant. L'incidence de ma pensée déviée par le nouvel an chinois m'a fait réaliser que j'ai un brin de tendresse pour elles. Et puis regardez de plus près sur l'image cette architecture délirante de précision, ce microcosme peuplé comme un New York miniaturisé organisé autour de Central Park. Quand on utilise des ressources numériques plus que dans aucun autre domaine on a clairement le sentiment de faire les choses "avec". C'est avec les ingénieurs et la science appliquée qu'on fait les choses. Alors même si tout ces gens sont eux aussi bien rangés et organisés derrière le logo de la marque qui les emplois, même si aucune tête ne dépasse, chaque composant microscopique de mes cartes graphiques me font l'effet d'êtrent un peu plus qu'un bout de silicium. C'est du sentimentalisme mal placé mais je ne vais pas vous mentir, ça se passe comme ça derrière la porte entrouverte de l'atelier. Alors salut les filles et merci.

Commenter cet article
<