Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog du sculpteur Stéphane Gantelet

fichier/papier/film

10-----------------------------------------------------------------------------

Publié le 6 Mars 2009 par Stéphane Gantelet

Réaction au commentaire de Khalil, merci Khalil, que je mets plutôt sur un post. Les maillages qui président à mes sculptures actuellement ne sont pas les sculptures. C'est pour moi assez net même si je trouve des qualités graphiques à cette abstraction absolue. Une fascination pour l'outil dont je découvre tout en l'utilisant est surement inévitable. Je rentre de la fonderie où j'ai fait couler la seconde sculpture conçue grâce au dépliage d'un maillage. Le bronze révèle les variations de la feuille de papier que j'ai plié. C'est "écarts" sur la surface des plans me font l'effet d'une peau. Et de l'effet tout court ! J'ai la sensation, peu être trompeuse, de voir un petit battement de cœur comme le dit si bien Khalil sous la peau de bronze de la sculpture. Pour moi c'est nécessaire de parler de la méthode. Il y a quelque chose de commutatif entre le concept d'approche du volume et le volume. J'ai, dés lors, la possibilité de parler du mode opératoire comme étant déjà « dans » la sculpture. De la même manière que je disais dans le post précédent avoir la sensation d’être dans l’eau. Il y a dans les formes en puissances que contient un outil paramétrique de modélisation un support à l’imaginaire fabuleux. C’est, pour moi, une perception très net. Trop net pour l’ignorer. On est pourtant encore dans une perception très virtuelle des choses. C’est du virtuel avant même qu’aucun volume, même virtuel, ne soit dessiné. Une sorte de « pré-virtuel » en somme. Qui souvent me fait rêver et m’émeut une fois incarné, avec les imperfections d’une peau, en papier puis en bronze.

 


Commenter cet article
<