Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog du sculpteur Stéphane Gantelet

fichier/papier/film

65-----retour de Paris---------------------------------------------------------

Publié le 30 Janvier 2011 par Stéphane Gantelet

 

 Retour d’un petit tour sans détours à la capitale : rendez-vous et visite à l’école de bijouterie et de gémologie de la rue du Louvre. Un univers bien particulier certe où le temps c’est à la fois arrêté et immiscé. J’ai vu de nombreux élèves autour de pupitres perchés haut sur pattes en bois usé et patiné afin de rapprocher le plan de travail des yeux, concentrés sur la confections de petits lapins en cire destinés à embrocher la robe d’une belle. L’ambiance est studieuse et les gestes au milimmètre. Et puis, en poussant une porte, dans une ambiance tout aussi silencieuse une floppé d’élève qui font voller et tournoyer à toute allure d’énormes bagues sur un fond noir constéllés d’un tas d’outils en forme d’icones. Je me dis que je suis au cœur du système, là ou les idées germent et présentent leur tout premier déploement visuel sous forme de pixel. Mais je me trompe. C’est même tout le contraire. Ici, comme ailleurs, un projet c’est d’abord un dessin. L’école abrite d’ailleurs une collection incroyable de gros et grand livres a la couverture de cuir épais dans lesquels sont collés des générations de dessins, gouaches et aquarelles de bijoux imaginés dans la grande tradition Française du bijou. Le logiciel sur lequel ces étidiants font tournoyer leur bague n’a qu’une fonction de mise à l’échelle et de traçage précis de plan afin de valider un montage et permettre une production avec un très haut degrés de précision. D’ailleurs il suffit d’ouvrir un manuel de formation sur un logiciel d’image pour lire cette consigne : avant toute choses et notement d’allumer l’ordi faites un dessin ! Cette consigne est fondée dans la pluspart des cas. Mais je n’oublie pas cette chose un peu comme un appel à l’aventure : le vide est un terreau pour se surprendre. Il est vertigineux et angoissant de s’y jeter certes mais pour moi créer c’est être face au vide justement. Et s’y coller ! Alors, fort d’outils bien différents et très puissants, mais face au vide de mon écran noir et sans dessins, je plonge avec délice dans les tourments de la création assistée par ordinateur.

 

 

snap10000.jpg

 

 

  

 

 

 

 

 

Commenter cet article
<