Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
blog du sculpteur Stéphane Gantelet

fichier/papier/film

122- Géophysik XV ---------------------------------------------------

Publié le 25 Avril 2013 par Stéphane Gantelet

Ce blog c'est carrément bien. Pas une audience de folie mais il tiens son rôle, important pour moi: ouvrir la porte de l'atelier. Par flash, sur des travaux finis ou en cours. Difficile à montrer sur le site mais possible et facile ici. Et puis je peux parler ou plutôt évoquer, des questions soulevées par ma pratique. Essentiellement autour de la modélisation et ses corollaires tel que le prototypage (impression 3D) ou l'animation. Concernant les bijoux je travail sur le désir d'un client de me voir réaliser un bracelet en or pour son épouse. Ce sera mon premier bracelet. Alors je me creuse la tête. Et puis, à force de tentatives, de fausses pistes, une idée force s'installe: créer un module qui se répéterai plusieurs fois et qui s'emboiterai sur lui même en changeant d'echelle. Pas clair? Des images bientôt mais c'est encore trop tôt et puis honneur au commanditaire. Le blog ne fait qu'entrouvrir la porte de l'atelier ce coup-ci! Mais en tournant autour du bracelet j'ai trouvé ça. Bracelet ou bague c'est au choix.

 

En cliquant sur ce lecteur vous pourrez manipuler le bijou en volume:

Lire la suite

121- indécis -------------------------------------------------------------------

Publié le 8 Avril 2013 par Stéphane Gantelet

Un coup oui, un coup non. Et puis re-oui. C'est intéréssant? oui. Zut et puis re-non. Alors quoi faire. Ben rien. Continuer avec ces questions à balancier en tête. Entêtantes c'est sûr. Je lis régulièrement les articles de André Rouillé sur le site Paris-art. Et puis un copain malicieu m'envoie un condensé d'articles de Nicole Estérolle sur le site du schtroumpf émergent  qui s'énerve à longueur d'article sur l'art contemporain et qui fustige Rouillé et pas que! Alors d'accord ou pas d'ac? Un coup oui et un coup non. Mais pas que. Bref, j'avance pas trop. Pourtant je dois admettre que je trouve cette situation assez stimulante. Je viens de terminer un pliage d'une louve plus grande que nature en papier qui sera une sculpture certe mais aussi un écran, un support à images de synthèse que je fabrique parrallèlement autour d'un texte en construction de Juliette Mézenc. Et je pense aux sculptures de Xavier Veilhan. Une partie de son travail se reflète dans cette louve constituée de plans polygonales. Et je me dis que cette approche finalement n'est pas originale. En tout cas la forme n'est plus nouvelle. Pourtant je l'ai découverte en travaillant, en cherchant dans les paramètres de mes outils informatiques sans connaitre son travail. Alors je pousse les frontières. Enfin je tente. Et sur ma louve virtuelle concrétisée en papier, je projete des images virtuelles d'une louve bizarre et hallucinée. Un flou pas qu'à la marge. Sculpture ou écran? Un coup sculpture, un coup écran. Bref, un coup l'un, un coup l'autre. En tentant d'être tout autre? un coup oui, un coup non.

 

entre-chien-et-loup2575.png

Lire la suite

120- Une ligne de code ----------------------------------------------

Publié le 4 Avril 2013 par Stéphane Gantelet

Je déclare une variable:

 

1. var mon propos;

 

Le nom de ma variable est donc "mon propos". Mais comme "mon propos" est une variable, "mon propos" varie. Je vais donc faire varier "mon propos". Mais avant qu'il ne varie il va falloir que "mon propos" ait une valeur car pour le moment "mon propos" est vide, la variable étant sans valeur. Allons y donc pour une nouvelle ligne de code :

 

1. var mon propos = propos général;

 

Ainsi écrit, "mon propos" a valeur de propos général. Mais si je pose une condition et exécute un test de cette condition "mon propos" change de valeur. Ainsi je code :

 

1. var mon propos = propos général;

2. then var mon propos = propos chiant ;

 

En clair je dis que la variable "mon propos" passe de générale à chiante.

Ainsi si j'écris "mon propos a pour but de faire de vous des spécialistes",  on serait tenté de lire "mon propos général a pour but de faire de vous des spécialistes". Mais comme nous avons codé une condition (if....then....) il faudra en réalité lire : "mon propos chiant a pour but de faire de vous des spécialistes".

Vous avez compris le principe de la variable ? Elle est bien pratique car on peut la charger ou la décharger à loisir pour faire varier le propos. Compliquons les choses :

 

1. var mon propos = discours général;

2. var ton propos = parler pour ne rien dire;

 

3. if var mon propos ! = var ton propos

4. then var mon propos = var ton propos;

 

Que s'est-il passé?

J'ai déclaré deux variables cette fois chargée chacune d'une valeur : "mon propos" toujours aussi général et "ton propos" de valeur « parler pour ne rien dire ».

Puis je teste l'égalité entre les deux variables (!  signifie différent de). Mais le fait de parler pour ne rien dire ne relève pas seulement de la discussion générale. L'égalité n'étant pas respectée, on exécute le reste du code qui se trouve après le "then"  où l'on dit à la variable "mon propos"  qu'elle est donc égale à "ton propos". Ainsi "mon propos" devient « parler pour ne rien dire ».

Si je reprends l'exemple plus haut, "mon propos a pour but de faire de vous des spécialistes" est devenu "parler pour ne rien dire a pour but de faire de vous des spécialistes". Et vous comprendrez qu'en vous apprenant la logique du code dont vous n'avez rien à faire (mais qui sous-tend le moindre clic que vous exécutez sur cette page internet),  j'ai capté votre attention pour ne rien vous dire.

Mais il vous en restera peut-être quelque chose. Non?

 

huitre-gantelet.jpg

 "huitre" inox poli - 80 cm - 2013 S.Gantelet

Lire la suite
<